AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Quand le carma s'éclate, l'humain trépasse. » Josh'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Indentité
U-Student

MESSAGES : 1382 AGE : 21
Mes liens

Voir le profil de l'utilisateur
posté Lun 3 Nov - 23:19


Les journées se succédaient, se ressemblaient, et étaient d'un ennui mortel. Comme toutes les nuits, Sherlyn se retrouvait à l'hôpital, tentant de soigner des personnes peu reconnaissantes, et la plupart exécrables. Des accidents de moto, de voiture. Des malaises cardiaques, d'autres psychiques. Ils défilaient tous, mais pourtant une jeune fille avait réussi à réellement capter son attention. Une jeune fille de treize ans, qui s'était ouvert les veines. Beaucoup l'avaient questionné, sur les raisons de son acte. Des questions débiles, auxquelles elle n'avait point répondu, et dans le fond, personne ne pouvait l'en blâmer. Qu'elle parle ou pas, les choses ne changeraient pas. Ce vide intérieur. Cette envie de disparaître, ne s'estomperait jamais. Mais Sherlyn, elle, avait réussi à passer au dessus de cela. Elle avait réussi, à trouver un sens à sa vie, bien qu'elle soit mal commencée. Elle n'était que stagiaire, mais pourtant, elle se sentait concernée par ce qui l'entourait. Elle savait. Sherlyn savait, qu'elle était faite pour cela, et elle avait de la chance, de savoir quelle demeurait sa vocation.
La jeune femme sortie de sa rêverie, tandis que le médecin vint à sa rencontre. Apparemment, il avait une autre mission pour elle, pendant laquelle, elle serait probablement évaluée. Sherlyn allait devoir recoudre un patient, chose qu'elle n'avait faite que une ou deux fois, supervisée par un docteur référant. Cette fois, les choses allaient être différentes. Les urgences étaient surpeuplées, et elle allait devoir se débrouiller toute seule, lui avait-il expliqué.
Elle était paniquée, mais elle se devait de faire bonne figure, tout en sachant qu'il y avait huit chances sur dix, qu'elle se ramasse. Mais tout bon médecin se devait de garder son sang froid, et c'était ce qu'elle allait devoir faire, bien malgré elle.
On lui donna le dossier du patient, et elle ne prit même pas la peine de lire son identité, se concentrant davantage sur ce qu'elle allait devoir faire. Visiblement, ce jeune homme s'était ramassé en vélo, et il s'était légèrement ouvert au genou, une blessure bénigne en soit. Sherlyn se dirigea vers le box numéro soixante-et-un. « Bonsoir monsieur, je suis la personne qui va vous recou... » Mais elle ne put finir sa phrase. Elle ne put finir sa phrase, tant elle se sentit défaillir. Non. Non, tout sauf ça. Joshua. Mais que foutait-il ici ? Pourquoi lui ? Il était de loin la dernière personne qu'elle avait envie de voir en cet instant, et il s'avérait qu'il allait être son tout premier patient. C'était la merde la plus totale, mais pour le moment, elle se devait de faire abstraction de sa rancune, de l'amertume qu'elle avait en repensant à ce qu'il avait fait ; il avait besoin d'elle en ce moment. N'ajoutant aucun commentaire, la jeune femme se dirigea vers le jeune homme, essayant d'être le plus neutre possible. « Il va falloir que tu enlèves ton pantalon. » Lâcha-t-elle, le plus naturellement du monde. La situation était dénigrante, dégradante, humiliante, elle voulait disparaître.

Revenir en haut Aller en bas

Indentité

Mes liens


posté Mar 4 Nov - 1:48

Quel con. Il boitait dans la nuit, chaque pas lui arrachant une grimace. Son genou pissait le sang et la seule chose qu'il avait trouvé à faire était de s'allumer une cigarette. Il se dirigea vers un banc, éclairé par un réverbère et s'y effondra avec difficulté. La coupure était profonde, il le sentait. Son jean était imbibé d'un liquide épais à l'odeur acre. Il ne pouvait pas rester comme ça, il s'était rendu à l'évidence. Appeler sa soeur ou son cousin lui avait effleuré l'esprit, mais cette idée ne l'enchantait guère, ils ne lui foutraient la paix qu'une fois qu'ils auraient eu une explication, et n'avais pas envie d'avoir de compte à rendre à aucun de ces deux parasites. Il entendait déjà la voix stridente de sa soeur, lui demandant d'où venait cette blessure, le rire de son cousin, lui rappelant à quel point il le trouvait misérable. Non, il allait se débrouiller seul, quitte à ramper jusqu'à chez lui. Mais voilà le problème, cet abruti était-il capable d'aller aussi loin ? Il leva le bas de son pantalon afin de mesurer l'ampleur des dégâts, ce qui lui arracha une plainte. Il soupira en voyant l'entaille, cette plaît avait besoin de soin. Il rassembla son courage, et s'aidant d'un tronc se releva. L'hôpital n'était qu'à deux kilomètres, de toutes manières, il n'avait pas le choix, pas besoin de faire d'étude de médecine pour savoir qu'il fallait recoudre. Le jeune homme traversa les rues de Seattle, avec l'impossibilité de plier la jambe droite. Le trajet lui avait semblé durée une éternité. Lorsqu'il pénétra dans l'immense bâtiment, ce dernier était plein, ce qui le rendit de mauvaise humeur. Joshua détestait les hôpitaux, non pas parce que la souffrance des patients lui faisait mal au coeur. Non, ce qui lui faisait mal au coeur, c'était de devoir se mélanger à ces gens dégueulasse. Quand une femme le vit, elle se précipita vers lui avec un fauteuil roulant. Il regarda la chose et arquât un sourcil. "Non merci" se contenta t-il de dire d'un ton exagéré. Elle parût déconcertée mais il ne s'y intéressa pas, ce qu'il voulait, c'était partir au plus vite. Elle n'avait pas la blouse blanche d'un médecin, de toute évidence, elle n'était destinée qu'à attribuer une place à chaque patient et leur faire remplir un dossier interminable, que Joshua prit des mains de la vieille avec agacement et violence. Il commença à y répondre, gribouillant à la rache ce qui devait être des mots. "Cause de la blessure :" Merde, elle ne pouvait pas simplement aller se faire foutre avec ses questions ? "C'est fait entailler le genou avec un couteau, lors d'un rendez-vous qui a mal tourné" Il rigola. La femme, elle, semblait gênée par l'attitude du jeune homme. "Tomber de vélo" Ce mensonge était un peu gros, mais savoir ce que pensait ces cons était le cadet de ses soucis. Elle lui marmonnât qu'un médecin allait s'occuper de lui le plus vite possible, et déguerpie à toute vitesse. L'attente fut longue mais quelqu'un pénétra enfin dans la chambre. Il s'apprêta à lui en faire baver et se rendit compte que finalement, l'attente en avait valu la peine. Il connaissait cette jolie brune, et la voir ici, le nez dans ses fiches le faisait jubiler. « Bonsoir monsieur, je suis la personne qui va vous recou... » un sourire diabolique se dessina sur ses lèvres fines. "Bonsoir Mademoiselle" Il savait qu'elle serait déstabilisée, et c'est ce qui l'amusait. Elle essayait de ne rien faire paraître, mais la couleur de ses joues pris une douce teinte rosée. « Il va falloir que tu enlèves ton pantalon. » Son sourire s'élargie de plus belle, l'opportunité était trop grande pour ne pas saisir l'occasion. "Avec plaisir, tout ce que vous voudrez, docteur" Ne pas comprendre ses arrières pensées était impossible, et c'est ce qu'il voulait. Il se leva, prenant garde à ne pas poser son pied sur le sol, détacha les boutons de son jean, et fis glisser son pantalon jusqu'au bas de ses fesses. Il reprit place sur la table d'auscultation et d'une voix détachée ajouta "Par contre, il va falloir que vous m'aidiez pour le reste." Ce qui n'était pas totalement faux, mais en cet instant, ça l'arrangeait bien. Pas un seul moment il n'avait baissé le regard du visage de Sherlyn. La rendre mal à l'aise était la meilleure de ses distractions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Indentité
U-Student

MESSAGES : 1382 AGE : 21
Mes liens

Voir le profil de l'utilisateur
posté Mer 5 Nov - 0:01


Jamais. Jamais, elle ne l'avait détesté autant qu'en cet instant. Il avait un don. Il avait un don, pour être spectateur des pires moments de sa vie. Pour le coup, il allait vraiment être en première loge. Sherlyn essayait vainement de se redonner une contenance, mais ses joues écarlates, en viles traîtresse, la dénonçaient. Joshua. Elle ne saurait comment expliquer ce jeune homme. Jamais elle n'avait réussi à le cerner réellement, bien qu'elle soit sortie avec pendant quelques mois. D'ailleurs, elle ne comprenait guère ce qu'elle avait bien pu lui trouver. Il représentait tout ce qu'elle détestait chez l'être humain. Provocateur. Égoïste. Pouvant se montrer blessant, bien plus que nécessaire. Impétueux. Présomptueux. Elle aurait pu écrire un dictionnaire, qu'elle aurait pu compléter de toutes les choses qui le rendaient détestables. Mais pourtant. Pourtant, elle devait avouer à son amour-propre que rien n'était tout blanc ni noir, car il avait su être là, et être cette personne sur laquelle elle avait pu compter, malgré qu'il ait fini par la laisser tomber. Sherlyn ignorait si tout cela avait été un jeu. Elle ignorait, s'il s'était moquée d'elle. À vrai dire, elle ne lui avait jamais posé la question. Elle ne lui avait jamais posé la question, pour la simple et bonne raison qu'elle redoutait au plus haut point la réponse. Après tout, ça n'avait plus d'importance désormais, cette histoire remontait à loin. De l'eau avait coulé sous les ponts, mais elle se sentait toujours aussi mal à l'aise, en sa présence. Il fallait dire que Joshua ne faisait rien pour l'aider, au contraire, il avait toujours eu tendance à enfoncer le clou, et à prendre un malin plaisir à la torturer. Elle devait garder son sang froid, et faire comme s'il demeurait un patient comme les autres. Mais il ne lui rendrait probablement pas les choses faciles ; il allait tout faire foirer. Joshua s’exécuta, lorsque la jeune femme lui demande d'enlever son pantalon, non sans un rictus qui le caractérisait. Mais elle ne pouvait s'empêcher de le trouver beau, même quand il se moquait ouvertement d'elle.

Elle crut mourir, lorsqu'il lui demanda de l'aider. Cela la confortait dans son idée de l'empoisonner et de faire passer cela pour une crise cardiaque. En attendant, c'était elle qui allait en avoir une. Sherlyn aurait voulu lui dire d'aller se faire voir, mais le médecin était dans le box d'à côté, et devait probablement surveiller chacune de ses paroles. « D'accord, évite de bouger, s'il te plaît. » Sinon je te massacre, aurait-elle voulu ajouter. Sherlyn fit glisser lentement son pantalon sur ses genoux, finissant par le lui enlever complètement. Elle se dirigea ensuite vers l'armoire, et en sortit le matériel médical dont-elle aurait besoin pour le recoudre, ne pouvant tout bonnement pas le regarder dans les yeux.
Elle finit par s'asseoir sur la tabouret, en face de Joshua, et examina la plaie de plus prêt. « Un accident de vélo, hein ? » Lâcha-t-elle, sarcastiquement. Il mentait. Il mentait, elle le savait. Et il savait, qu'elle savait. Il n'avait jamais eu pour habitude de lui parler de ses conneries, et elle doutait qu'il lui en parlerait maintenant. L'entaille n'était pas très profonde, mais en effet, il avait tout de même besoin de quelques points de sutures. Sherlyn s'empara d'une seringue stérilisé, après avoir mi des gants. « Je vais devoir te piquer pour endormir l'endroit. Si tu te tiens bien, tu auras peut-être le droit à une sucette. » Bien évidemment, elle ne se rendit guère compte du double sens énorme qu'elle venait de faire.


Revenir en haut Aller en bas

Indentité

Mes liens


posté

Revenir en haut Aller en bas
 

« Quand le carma s'éclate, l'humain trépasse. » Josh'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» comment sa se passe dans le parc quand il fait moche
» Quand on était jeunes et beaux!
» LES ENFOIRES A STRASBOURG : QUI ET QUAND ?
» La vie c'est mieux quand on est amoureux
» mettre un interrupteur on/off quand c'est pas prévu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BRAND NEW ME ::  :: QUARTIER NORD :: HÔPITAL-